BAMBOU

À bout du bambou

Un des matériaux les plus utilisés en Asie depuis des siècles, le bambou arrive petit à petit en France.

 

Cette plante cumule les avantages : plante herbacée à croissance rapide, c'est un matériau naturel, complètement renouvelable et à faible teneur en carbone. Sa mise en œuvre nécessite peu d'énergie. Avec une résistance à la traction supérieure à celle de l'acier doux (!!!) une capacité de résistance à la compression deux fois supérieure à celle du béton (!!!) les infrastructures en bambou peuvent fournir une alternative, à faible teneur en carbone, aux matériaux comme le PVC, le béton, le plastique et l'acier.

 

Une ressource disponible localement (nous avons utilisé du bambou du sud de l'Île-de-France pour un projet) qui pousse très bien en France, même si les sections disponibles —du fait du climat tempéré— sont moindres qu'en Asie ou Amérique du sud et mettent au défi les architectes et bureaux d'études structure pour trouver des assemblages de sections plus faibles mais aux capacités similaires.

Ce matériau s'apparente donc au chanvre pour sa résistance et son côté envahissant. Mais n'est-ce pas logique pour préserver l'environnement d'utiliser des plantes qui se renouvellent rapidement et qui ne nécessitent pas de pesticides ? Qui sont des déchets comme la paille ou des plantes "invasives" ? Plutôt que des bois nobles comme le chêne qui met tant de temps à pousser… Lorsque cela est possible il faut absolument se poser la question.