Atlas de la Jungle

Atlas des architectures de la jungle, Calais (62), 2015

La New Jungle, née en avril 2015 sur la lande de Calais, n’est pas une nouveauté mais la répétition sans fin d’une situation qui dure depuis 20 ans sur ce territoire aux portes de l’Angleterre ; situation que la guerre en Syrie a sûrement contribué à remettre en lumière. Calais, c’est une ultime frontière sur le parcours chaotique des migrants et réfugiés venus du Soudan, d’Irak, d’Erythrée, de Syrie ou d’Afghanistan, fuyant des conflits parfois passés de mode médiatique. C’est donc aussi le territoire de l’attente, celle d’une vie meilleure outre-Manche, où attendent parfois un parent, un ami ou tout simplement l’espoir. Alors jour après jour, les migrants et réfugiés construisent ce territoire de l’attente et réinventent un quotidien.


C’est donc parce que la New Jungle est une ville à part entière, une urbanité en puissance, que notre regard d’architectes, urbanistes, sociologues et avant tout citoyen doit s’y poser pour apprendre, comprendre, tordre le cou aux idées reçues, vivre, partager. Dans ce tissu urbain aux multiples échelles de solidarité, nous avons décidé de relever, avec nos outils comme avec notre vécu ce nouveau quartier de Calais, ville-monde malgré elle, pour capter, conserver et partager ce qui sera peut-être éphémère ici, mais qui renaitra sans attendre ailleurs. Proposer d’autres discours, apporter d’autres regards, des actions qui peuvent apparaître en décalage au vu de l’urgence humanitaire de la situation des réfugiés. C’est à une autre urgence que nous avons décidé de nous attaquer par ce travail. Celle du réveil de nos esprits, celle du besoin de mettre en valeur ces héros du quotidien.
Ce travail a été réalisé au cours de 5 résidences à Calais entre janvier et mars 2016.

 

 

Surface : -

Études : Hiver 2016

Travaux : -

 

Commande : PUCA et PEROU

Participants : Secousses architectes et Sans plus Attendre [s+A!]

Lieu : Calais (France)

 

Crédits photographiques : Anita Pouchard-Serra