Faire renaître une maison

Réhabilitation d'une maison de 120m² à Villejuif (94), 2012

COMMANDE

Les clients —un couple avec deux jeunes enfants— ont acheté une maison composée d’un rez-de-chaussée, d’un étage et de combles. Cette maison, construite dans les années 1920, était dans un état très dégradé. L’objectif était de faire des travaux de remise à neuf totale pour pouvoir s’y installer confortablement.

 

DIAGNOSTIC

Une observation et un diagnostic de l’existant m’ont amené à considérer que la proportion des pièces était déséquilibrée et leur distribution incohérente. Une extension de deux niveaux avait été réalisée dans les années 1960-70 sur la partie Sud-Ouest sans que l’organisation générale de la maison soit remise en cause. Pourtant, l’ajout d’espaces supplémentaires aurait dû induire une redéfinition des accès et de la destination des pièces. Le jardin par exemple, n’était desservi que par la porte d’entrée alors qu’il est toujours agréable de pouvoir y accéder pendant les beaux jours directement depuis la cuisine.

 

REDÉFINITION

En plus d’une réhabilitation exhaustive, isolation intérieure des murs périphériques en laine de bois, changement de toutes les menuiseries extérieures, sols, électricité, plomberie, peinture, mobilier…Il semblait nécessaire de réaffecter certaines pièces. L’entrée était démesurément grande et il a été décidé d’intégrer cet espace au nouveau Séjour. Le Séjour justement, était divisé en deux entre l’extension et un espace attenant à la Cuisine existante… La Cuisine a donc été déplacée dans l’extension pour avoir un accès direct au jardin et le nouveau Séjour a pu ainsi occuper l’ensemble de l’espace du RDC de la maison d’origine.

La porte d’entrée était centrée par rapport à la maison d’origine et non par rapport à l’espace pris dans son ensemble, c’est à dire avec l’extension. Elle a donc été déplacée en remplacement d’une fenêtre pour faciliter la circulation intérieure. Les deux marches existantes permettant d’accéder à la maison depuis l’extérieur ont été transformées en une petite plateforme maçonnée surplombant le jardin et protégée des intempéries par une marquise en métal et verre.

L’escalier entre le RDC et le premier étage n’était pas très confortable et ne correspondait pas à la distribution souhaitée. Il a donc été redessiné pour contribuer à générer la nouvelle dynamique de l’espace. Au premier étage, le garde-corps protégeant la trémie est constitué d’un meuble de rangement intégré.

La prestation architecturale comprenait la constitution d’un dossier administratif de déclaration préalable auprès des services de l’urbanisme pour la modification de certaines ouvertures.

 

 

Type de travaux :

- couverture tuiles

- ravalement façades

- aménagement du jardin

- escalier en béton armé

- serrurerie sur mesure (garde-coprs des escaliers intérieurs et extérieurs, marquise)

- dépose d’un mur porteur dans le Séjour et remplacement par 2 IPE

- remise à neuf totale de l’installation de plomberie, électricité et gaz

- changement de la porte d'entrée et des fenêtres en aluminium 

- doublage et isolation des murs périphériques en laine de bois

- ventilation hygrométrique

- choix des luminaires, robinetterie et quincaillerie

- cuisine équipée

- mobilier intégré dessiné sur mesure

 

Budget : 120 000€ HT

Surface : 120m²

Études : 4 mois

Travaux : 7 mois

 

Maîtrise d'ouvrage : privée

Maîtrise d'œuvre : Conception et suivi de chantier Yoann FAUGERON