De la graine au bâtiment

Réhabilitation du château de Thaumier et création d'un campus pour médecins

Le projet a pour objet la création d’un campus composé d’une trentaine de chambres, agrémenté d’un espace de restauration, d’un espace de formation et d’un espace dédié à la remise en forme (SPA, piscine, parcours sportif).


Le château, édifice remarquable et emblématique du paysage, sera rénové pour répondre au programme qui requiert l’aménagement d’une trentaine de chambres de standing 3 étoiles. Si les 30 chambres ne sont pas aménageables dans le château, nous proposons de créer un lodge indépendant regroupant 3 à 4 chambres, implanté au bord du plan d‘eau. Le programme prévoit d’aménager dans deux dépendances existantes la zone SPA et la piscine. Après visite du site et analyse plus précise, ces deux bâtiments ne nous paraissent pas adaptés à ces destinations. Nous avons donc pris le parti d’implanter dans le bâtiment n°1 les logements du personnel et le second bâtiment sera aménagé en atelier et local de stockage.

Nous avons défini la zone d’implantation du projet en fonction de l’emprise actuelle du château. Le château, initialement composé de 4 ailes, formant un édifice de forme carrée définit par sa diagonale un axe fort Nord-Ouest / Sud-Est (Axes bleus). Ainsi, se définit entre le château et le terrain de tennis existant, une zone d’implantation orienté d’une part face au plan d’eau, comprise entre deux massifs d’arbres et de l'autre qui s’insère harmonieusement et perpendiculaire à la forme de pente du terrain naturel. La zone d’implantation définie bénéficie d’un éclairage naturel optimal, et de points de vues sur le château d’une part et le plan d’eau d’autre part.

La partie nouvelle du projet regroupe toutes les activités ouvertes au public dans un même lieu, pour éviter la confrontation avec les éléments forts du site (château et plan d’eau) et avec le lieu de vie du personnel. C’est donc naturellement que le SPA et la piscine sont juxtaposés à la salle de séminaire et à la,  piscine placée dans l’axe du château et du plan d’eau.

Le parti pris pour ce projet est de camoufler la construction et d’éviter la confrontation entre l'architecture contemporaine de ce nouvel édifice et le château. Pour éviter cela, nous avons choisi de dissimuler la bâtiment séminaire et SPA dans une topographie nouvelle, un talus contre lequel le bâtiment vient s’adosser et une toiture végétalisée en prolongement de ce talus planté. Depuis le chemin d’arrivée, la construction serait quasiment invisible, les visiteurs la découvriraient au fur et à mesure de l’avancée vers le château et en empruntant une faille entre les deux volumes.

La conception bioclimatique de ce bâtiment tire parti de la topographie et de l’exposition du site, ouverture sur le paysage, rotule des cheminements piétons sur le site, ce bâtiment se doit d’être en adéquation parfait avec son environnement, sans pour autant le perturber. Afin de permettre une immersion maximale dans le paysage, la salle de séminaire s’ouvre entièrement sur côté sud-est. Cette disposition permet de profiter de la vue et d'une lumière douce pendant les ateliers. Coté nord, le foyer et la salle de séminaire s’ouvrent sur un patio en longueur, planté, qui permet d’accéder aux cabinets médicaux et au SPA.

 

 

Surface projet : 1000 m²

Études : phase concours

Montant des travaux : 2 900 K€HT

 

Maîtrise d'ouvrage : Privé

Maîtrise d'œuvre : Secousses architectes et atelier d'architecture guillaume alno